Main Content

Retour sur la halte roumaine d'Emmanuel Ruben

Institut français

Lauréat du programme Hors les murs Stendhal 2017 de l’Institut français de Paris, Emmanuel Ruben est écrivain et dessinateur. Ancien géographe et professeur d’histoire / géographie, il a publié six romans, traitant de certains thèmes récurrents (la frontière, la mémoire, l’histoire, la géographie, l’utopie, le voyage impossible). Son troisième ouvrage, La ligne des glaces, a été sélectionné sur la liste Goncourt en 2014.

Le projet d’écriture pour lequel il a été sélectionné dans le cadre du programme Hors les murs Stendhal consiste en une remontée du Danube à vélo, d'Odessa en Ukraine, à Novi Sad en Serbie (en septembre 2016, il avait effectué la première partie du voyage, de Novi Sad à Mulhouse).

Son périple l’a fait passer par le Sud de la Roumanie, traversé par le Danube : arrivé sur le territoire roumain le 30 juin, il l’a quitté le 9 juillet.

A Bucarest, l’Institut français de Bucarest a profité de sa venue pour organiser un événement rassemblant des passionnés d’horizons divers : sportifs, lecteurs, écologistes ou amoureux du Danube. Dans la salle de spectacle Elvire Popesco, le public présent a ainsi assisté à la projection du documentaire « Le Danube : cartographie politique », de l'émission Le dessous des cartes puis à la présentation du projet pan-européen „Danubius-RI”, par l'Institut GeoEcoMar, organisme spécialiste du géo-système Danube - Delta du Danube - Mer Noire. La rencontre s’est conclue par un échange avec Emmanuel Ruben, qui a parlé de son voyage et de la genèse de ce projet. 

Tout spécialement pour les cyclistes de Bucarest, les participants ont été encouragés à se rendre à la salle à vélo, en échange de quoi l’Institut français de Bucarest leur a remis du matériel sportif, offert par son partenaire Décathlon Roumanie.

Le lendemain, Emmanuel Ruben a assisté à un événement à la librairie française Kyralina, sur le thème « Le Danube et la littérature », qui a été l’occasion d’évoquer, outre l’écrivain français, certains auteurs roumains amoureux du Danube (Panaït Istrati, Marin Sorescu ou Radu Anton Roman).

L’événement a été organisé par l’Institut français de Bucarest, en partenariat avec l’Institut GeoEcomar, l’entreprise Décathlon Roumanie, avec le soutien de l’Institut français de Paris, et la participation de l’assocation Hai cu Bicla.